Resmusica | Frédéric Munoz

Jean-Luc Ho fait dialoguer Bach et Couperin

Il signe pourtant ici un premier disque qui permettra, et c’est mérité, de le découvrir enfin pleinement, et de l’apprécier dans son instrument de prédilection, qu’il fréquente depuis l’âge de huit ans (…)
La captation du clavecin est remarquablement équilibrée, pas trop rapprochée, mais claire et légèrement réverbérée, ce qui fait respirer la musique au rythme des divers mouvements de danse. (…)

On se délectera donc, en écoutant ces pages universelles, dans ce dialogue retrouvé et complice entre deux maitres, au sommet de leur art (…)